HISTORIQUE

1807 LES DÉBUTS

HISTORIQUE DE L’ELYSÉE MONTMARTRE DE SA CRÉATION À 1970

En 1807, une salle de bal ouvre ses portes aux pieds du Sacré Cœur : l’Élysée Montmartre. Elle accueille le public dans ses trois bâtiments qui donnent sur un vaste jardin bordé de fontaines. Situé au 72, boulevard Rochechouart, l’établissement s’équipe d’une structure métallique issue du pavillon de France, conçu par G. Eiffel pour l’exposition universelle de 1889.

1807 À 1870 : SALLE DE BAL

Emile Zola donne la 100ème représentation de l’Assommoir

Depuis sa création, l’Élysée Montmartre promeut des courants artistiques variés. Elle commence en tant que salle de bal, et conservera cette identité jusqu’à nos jours, sans pour autant fermer la porte aux artistes venus d’autres univers : littérature, danse, réunions ... Des bals costumés voient le jour (le Bal des Quat’z Arts), tandis qu’Emile Zola donne la centième représentation de L’Assommoir : divers talents se croisent. Dans un autre registre encore, des clubs révolutionnaires s’organisent entre 1848 et 1871 : ces rencontres donnent naissance à de longues discussions au cours desquelles on refait le monde ...

Zola

1807 LE CABARET

Gustave Eiffel a créé la structure métallique de la salle, qui a survécu plus d’un siècle.

Le sommet de sa façade affiche un haut relief provenant d’un autre établissement renommé : le Bal Mabille. Une danseuse de ce Bal y est représentée. Cette architecture grandiose sera classée Monument Historique le 4 mars 1988. 

Un incendie oblige l’Élysée Montmartre à fermer ses portes en 2011. Actuellement en cours de reconstruction, elle accueillera de nouveau son public en 2016. 

1870 À 1894 : CABARET ET RENCONTRES RÉVOLUTIONNAIRES

La goulue fait ses débuts

Encore plus surprenant : lors du siège de la capitale en 1870, l’Elysée Montmartre devient une fabrique de ballons de poste et même un hôpital pendant la guerre franco-allemande, qui éclate en juillet de la même année. Le quartier de Montmartre étant un haut lieu de la peinture avec de nombreux exposants qui s’installent sur la Butte, l’Élysée Montmartre attire naturellement de grands artistes tels que Toulouse-Lautrec. La Goulue débute au bal public à l’âge de 6 ans à l’Élysée Montmartre pour les enfants d’Alsace-Lorraine, sous la présidence de Victor Hugo et de la comtesse Céleste Mogador. A la fin du XIXème siècle, le nouveau propriétaire des lieux entreprend d’importants travaux qui donnent un nouveau souffle artistique à la salle...

Toulouse Lautrec y peint et réalise des expositions

1894 à 1949 : CANCAN ET ART NOUVEAU

En 1894, le jardin de l’Élysée Montmartre disparaît pour faire place à l’actuel Trianon. L’architecte Edouard Niermans conçoit deux salles distinctes : l’une dédiée aux chants et poésies (café-concert), l’autre à la danse et au patinage (salle de bal). Bien heureusement, la structure Eiffel est conservée. Dès 1895 l’Elyséee accueille des nouveaux talents tels que Grille d’Égout ou Valentin le Désossé. Ce dernier est un danseur et contorsionniste hors pair ; il donne des représentations de Danse de Quadrille dont il est le créateur, et qui deviendra par la suite le French Cancan. Cette danse inspire Toulouse-Lautrec, qui choisit d’exposer ses peintures à l’Élysée Montmartre.

 

Jean Jaurès débat en 1905 sur le sujet du socialisme et de la patrie

Au XXème siècle, l’Elysée Montmartre sera marqué par de nombreux artistes, sans pour autant empêcher les réunions de certains révolutionnaires. En 1905, des grévistes se regroupent, un débat est organisé entre Jaurès et Gustave Hervé pour discuter socialisme. Durant l’entre-deux-guerres, l’établissement retrouve davantage un esprit de salle de bal populaire.

1949 À 1970 : TEMPLE DE LA BOXE

A cette période, l’Elysée a marqué les esprits, non pas grâce à ses talents artistiques. A moins de considérer la boxe comme un art ! En effet, dès 1949 l’Elysée Montmartre organise des combats de boxe et de catchs retransmis à la télévision, jusqu’aux années, soixante-dix. La salle organise également des shows de strip-teases : le caractère révolutionnaire de la salle mythique lui colle à la peau.

A la fin des années soixante, de nouveaux talents sont repérés, comme Polnareff qui présente son spectacle musical « Rabelais » monté par Jean-Louis Barrault en 1968, dans des conditions étonnantes puisque les artistes jouent sur le ring de l’Elysée : c’est le grand retour de la musique sur les planches de l’Elysée Montmartre.

 

Michel Polnareff a joué son spectacle nommé « Rabelais » en 1968, monté par Jean-Louis Barrault

1968 À NOS JOURS

Jean-Louis Barrault monte le spectacle Rabelais de Polnareff en 1968, sur le ring de boxe qui fait office de scène et rappelle l’utilisation de la salle pour les combats, lors des vingt dernières années. Ce sera ensuite au tour de Coluche de se faire découvrir: il joue le Temps des Cerises au violon, muni de gants de boxe... A partir de cette période, l’établissement enfile son costume de salle de concert pour plusieurs décennies.

Alain Souchon, Jacques Higelin, Diane Dufresne se sont produits en concerts à leurs débuts, imposants tous un style musical unique.

Coluche a fait ses premiers sketchs.

En 1988, l’endroit est classé monument historique pour sa structure Eiffel et son haut relief du Bal Mabille. Un an plus tard, Garance Productions prend en main l’Elysée, dirigée par Salomon Hazot et Gérard Michel. Elle programme des concerts de qualité, alternant Rock et Reggae, la salle est à nouveau à son apogée, les Bals sont organisés tous les quinze jours. Un groupe de dix musiciens et chanteurs qui a pour vocation de faire renaître les musiques incontournables de la chanson française. En 2011, un incendie détruit l’Élysée Montmartre : la salle est inutilisable. Depuis 2014, des travaux sont entrepris et la réouverture de l’établissement aura lieu en 2016.

L’ELYSÉE A CROISÉ LE CHEMIN DE NOMBREUSES CÉLÉBRITÉS, PARMI ELLES, VOICI QUELQUES GRANDS NOMS

Depuis le passage de Coluche, l’Elysée Montmartre est d’abord une salle de concert. Sous la direction de Gérard Michel et Salomon Hazot, les plus grands groupes viennent se produire, tous styles musicaux confondus. Un nombre important d’artistes et groupes de musique actuel y débute ou s’y produise, en autre Alain Bashung, Bérurier Noir, M- (Matthieu Chedid), Alain Souchon, David Bowie,Cyndi Lauper, White stripes,Red Hot Chili Peppers,Dead Can Dance, Mark Ronson, Arctic Monkeys, Fela Kuti,Rachid Taha, Public Enemy, Suprême NTM,Wu Tang Clan, Missy Elliott, Beastie Boys, Daft Punk, 2 Many Dj’s, James Holden, Ramones,Iron Maiden,Rage

1988 GARANCE

Against The Machine qui font salle comble.

Fela Kuti en 1990 s’immisce sur les planches et dans le même style de World Music, Rachid Taha lui succédera en 2005. Parmi les moments marquants de l’histoire musicale de l’Élysée, se trouve le premier concert des Daft Punk en octobre 1997, quelques mois à peine après la sortie de leur premier tube « Around The World ». La musique électronique connaissait déjà un franc succès à cette période, et 10 ans plus tard, les DJ’s mettent le feu, notamment 2 Many Dj’s et James Holden...

L’Elysée Montmartre revendique une forte identité artistique depuis deux siècles et possède un don pour dénicher les talents neufs. Malgré les évènements historiques et personnels (guerres, incendies ...), elle reste une salle parisienne mythique.

Against The Machine ...

La musique française est jouée par Alain Souchon en 1975, Noir Désir en 1990, Alain Bashung en 2008 puis –M- en 2010. Le Rap &Hip Hop français est également à l’affiche avec Suprême NTM en 1994. Le pionner du Hip Hop fera son apparition à l’Elysée en 2008 : Wu Tang Clan. La Pop Internationale trouve aussi sa place, avec des stars comme les Red Hot Chili Peppers en 1990, David Bowie en 1999, White Stripes en 2002 ou encore Cyndi Lauper en 2009.

Le Rock Pop résonne régulièrement dans le théâtre, notamment avec Mark Ronson en 2007 qui n’est autre que le producteur d’Amy Winehouse. La même année, Artic Monkeys fera ses débuts sur cette même scène. La musique Punk est à la mode dans les années 90 : les groupes Ramones et Green Days donnent leurs concerts à un public littéralement fan. L’Heavy Metal n’est pas loin, puisqu’en 1993 ce sont les Iron Maiden et les Rage

 

Vous aimez ?

Faites-le savoir !

UNE NOUVELLE VIE

Après l’incendie de 2011, l’Élysée Montmartre clôt ses portes. Les évènements musicaux continuent d’avoir lieu, mais dans d’autres salles de concert. En 2014, Julien Labrousse et à Abel Nahmias s’associent pour racheter l’Elysée Montmartre. Après 2 ans de travaux, la salle rouvre au public en septembre 2016, l'occasion de présenter une scène modernisée et sécurisée, mais aussi une architecture ancienne qui sera conservée autant que possible. Cette restauration donne la possibilité aux artistes en vogue ainsi qu’aux jeunes talents de s’exprimer en toute liberté.

Julien Labrousse Abel Nahmias